Calcul de section de câbles résistants au feu pour circuits vitaux

Point de vue de Cablebel, la fédération des câbliers belges

Le nouvel article 104 du RGIE indique    
clairement qu’il faut tenir compte de l’augmentation de la résistance des conducteurs et donc de l’augmentation de la chute de tension suite à la montée en température due à un incendie, lorsqu’on calcule la section d’un câble résistant au feu pour des circuits vitaux.

Or, le RGIE ne prescrit nulle part - comme ne le fait d'ailleurs aucun autre réglement - la formule à appliquer pour calculer la chute de tension et donc la bonne section d’un câble résistant au feu.

  Extrait de l'article 104 du RGIE
« Complémentairement à la qualité exigée des canalisations, l'installation doit être conçue pour que la fonction assignée soit assurée pendant la durée déterminée au point e.1 ci-avant. La résistance des conducteurs du circuit, de même que l'atténuation de tous signaux de transmission, doivent être prise en compte pour l'augmentation possible de température dans le compartiment comportant la longueur du câble la plus grande. »

 

Cablebel, la fédération des câbliers belges, conseille d’appliquer la loi physique Wiedemann-Franz. Retrouvez cette approche selon la formule Wiedemann-Franz sur le site de Cablebel – cliquer sur « Fire Safety Cables cross section Determination ». Les explications sont disponibles en français, néerlandais et allemand.

L’utilisation de la formule Wiedemann-Franz n’est qu’une des approches possibles au problème du calcul de section de câbles résistants au feu. La position de Cablebel ne constitue en aucun cas un rejet d’autres règles de l’art.

Information complémentaire

Cablebel asbl, la plateforme des câbliers belges, suit de près l'évolution des législations nationales et internationales concernant les câbles et se tient à disposition de toute partie intéressée pour donner des information détaillées en la matière.